^

Vocabulaire : productophobie

26 Jul 04

Vocabulaire : productophobie

Permalink 12:15:30, Catégories: France, 742 mots
http://www.evoweb.net/blog/Vocabulaire--productophobie.html

Cher ami,

J'espère que tu sauras conserver à cette lettre tout son caractère privé, voire secret. Je t'en prie instamment : dès que tu l'auras lue, détruit cette lettre qui nous met tous deux en danger. Tant de précaution dès les toutes premières lignes ne manqueront pas de te surprendre, je le sais, mais tu comprendras rapidement qu'en t'écrivant ainsi je cherche à te sauver, et qu'en ce faisant je m'expose.

 

Comme je te l'avais laissé entendre, j'ai donc suivi la publicité officielle relayée par quasiment l'ensemble de la presse, et j'ai acheté ce produit qui me faisait tant envie. J'avais bien sûr essayé de me renseigner plus avant, et tout ce que j'ai pu obtenir comme informations venait me confirmer dans mon choix : pour l'un, vivre sans ce produit n'était pas réellement vivre, pour un autre, ce produit lui avait permis d'atteindre de nouveaux niveaux de conscience, pour tous, ce produit ne pouvait être remplacé par aucun autre. Tous ces points me furent d'ailleurs répétés par le vendeur, juste après que j'ai signé l'acte de vente.

Mais voilà : mon bonheur s'est arrêté là. J'ai très vite remarqué que ce produit ne répondait à aucune des caractéristiques décrites par la publicité. Au contraire : au lieu de me libérer la vie, tel que j'avais fini par le croire, ce produit ne faisait que me la compliquer, m'imposant à chaque instant de nouvelles contraintes, toujours plus invalidantes. Pire : depuis ma funeste signature du contrat, tout se passe comme si chaque autre possesseur du même produit avait pour unique mission sur terre de me surveiller. Tu vas trouver que j'exagère, je te connais, tu vas accuser ma paranoïa, mais prends bien au sérieux ce que je te raconte : sache que ce que je peux te dire est bien en-deça de la réalité, et que si ma vie est maintenant bloquée, tout ce que je cherche est que ta famille et toi-même ne vous retrouviez pas dans la même impasse.

Je t'entends : "Pourquoi n'ai-je pas rendu ce produit ?" Et bien, j'ai évidemment essayé tout de suite, tu me connais, je suis retourné voir le vendeur. Mais cela est interdit, il me l'a bien expliqué, c'était écrit dans les petits caractères en bas d'une page annexe du contrat.

Mon angoisse ne connaît plus de fond. Chacune de mes recherches vient y surajouter, et chacune de mes découvertes me dévoile plus entièrement l'horreur dans laquelle je me suis, par négligence et bêtise, plongé.

Je me suis d'abord demandé pourquoi aucun des possesseurs de ce produit ne m'avait prévenu de cette publicité mensongère, et j'ai donc demandé autour de moi. J'ai appris rapidement que dire la vérité était interdit, car cela ferait fuir tout client potentiel. Dans les faits, on m'a expliqué directement qu'il était interdit de donner "une mauvaise image" du produit, dire la vérité étant dès lors totalement prohibé.

J'ai alors cherché pourquoi les non-possesseurs du produit, voire les fournisseurs des produits concurrents, n'essayaient pas de prévenir la clientèle potentielle du contenu réel de ce produit. Ils y gagneraient beaucoup, pourquoi ne communiquent-ils pas ? Là encore j'ai trouvé une explication : ils n'en ont pas le droit ! En effet, une loi est sortie, qui interdit toute critique de ce produit précis, or comme tu l'as compris, une simple description du produit serait considérée comme critique. Ils ont inventé un nouveau mot pour cette loi : c'est une loi de lutte contre la "productophobie".

Me voici donc coincé et enfermé par tous et de tous les cotés. Que cette lettre soit publiée, et je serai doublement coupable, de productophobie et d'avoir donné une "mauvaise image" du produit. Tu comprends maintenant le risque que je prends en t'écrivant, et la confiance que je te prouve aujourd'hui.

Cher ami je t'en conjure : détruit cette lettre maintenant que tu l'as lue, et sois prudent. Et si quelqu'un vient t'informer de son intention d'acheter ce produit qui m'a été si funeste, surtout ne l'en dissuade pas, au contraire encourage-le : je ne voudrais pas que ton honnêteté te mette en péril. Le monde actuel est un monde où il faut mentir pour survivre, alors ments et survis : moi je suis déjà mort.

XXX

©Philippe Gouillou



89

Evoweb

La société, sous l'angle évolutionniste.

La lecture préalable de Pourquoi les femmes des riches sont belles est requise, ou du moins une bonne connaissance générale du sujet : Axelrod, Buss, Dawkins, Geary, Hrdy...

De nombreux termes utilisés sont expliqués dans le Glossaire Evopsy.

Navigation

Twitter : evowebnet

Catégories

Archives