^

RSE et antiracisme : comment recruter responsablement

22 Déc 10

RSE et antiracisme : comment recruter responsablement

Permalink 11:44:17, Catégories: France, Bêtisier, 804 mots
http://www.evoweb.net/blog/RSE-et-antiracisme--comment-recruter-responsablement.html

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est un fondement de la France d'aujourd'hui : comme prévu il y a plus de 60 ans par Ayn Rand dans "Atlas Shrugged", les sociétés françaises ne sont pas là pour faire de l'économique, mais pour faire du politique. Dans ce cadre, il est important qu'elles adaptent l'ensemble de leurs procédures à ce nouveau paradigme, et notamment la plus impliquante humainement : le recrutement.

La règle légale essentielle est que le recrutement doit être fait uniquement sur des critères de compétence, c'est à dire sur des critères de réalisations facilement reproductibles. Le talent, l'intelligence, la créativité pas plus que l'humeur ou l'attitude ne sont des compétences et ne peuvent donc être des critères de recrutement : ils sont discriminatoires. Mais cette règle ne suffit pas : les tests ont montré qu'un recrutement sur compétence ne permet pas d'obtenir une représentation fidèle de la diversité (voir le point 2 ci-après) et comme les quotas n'ont pas encore été imposés par la loi c'est aux entreprises elles-mêmes de mettre en place les mesures permettant d'atteindre les 30% de représentants de la diversité au sein du personnel à tous les niveaux hiérarchiques.

"Il n'est de richesse que d'hommes" (Jean Bodin : 1530-1596), aussi voici quelques conseils pour aider à recruter avec responsabilité :
 


  1. Pas de "Mâle Blanc" : Anne Lauvergeon l'a dit, c'est le point de départ. Bien sûr, il est possible qu'elle ne faisait qu'exprimer sa frustration de ne pouvoir embaucher de "mâles blancs" de haut niveau, puisque tous ceux qui le peuvent partent à l'étranger où ils sont recherchés, mais le soutien médiatique qu'elle a reçu montre bien que c'est La règle numéro 1.
    Attention cependant : si le mâle blanc est converti à l'Islam (demande de repas séparés, de toilettes séparées, de vacances séparées, etc.) alors l'embauche est quasi obligatoire sous risque d'accusations d'islamophobie (condamnable).

  2. Pas de tests cognitifs : Les études statistiques mondiales montrent des différences moyennes de résultats qui vont précisément à l'inverse de ce que demande l'antiracisme. L'entreprise responsable socialement devra donc à tout prix éviter leur utilisation afin de ne pas se trouver incitée à embaucher les personnes non privilégiées.

  3. Pas de sélection sur diplôme (sauf obligation légale) : les résultats scolaires sont trop souvent corrélés aux tests cognitifs pour ne pas montrer le même biais qu'au point précédent. Certains diplômes (IEP Paris ("Sciences Po") notamment) sont cependant des critères autorisés pour les personnes les ayant obtenu sur critères ethnico-religieux et/ou sociaux : bien suivre la communication des écoles et universités pour bien distinguer celles qui se sont engagées en faveur de la diversité par la mise en place de sélections et de notations différenciées.

  4. Pas de test d'orthographe : avec l'enseignement de la lecture par la méthode globale, l'orthographe est devenue une distinction sociale, celle d'avoir bénéficié de parents suffisamment fortunés pour payer l'école privée. Bien évidemment embaucher un candidat écrivant bien serait participer à la reproduction des différences sociales d'origine et doit donc être le plus souvent proscrit (les enfants d'enseignants du public sont admis).

  5. Prudence avec les femmes : il ne doit y avoir strictement aucune différence de traitement entre les hommes et les femmes, c'est la responsabilité des entreprises. Dans ce cadre, l'embauche d'une femme devra obligatoirement être accompagnée de mesures spécifiques permettant cette égalité réelle et notamment le respect d'horaires adaptés (pas de réunion avant 9h, ni après 16h, ni le mercredi, pas de rencontres en dehors du lieu de travail, etc.) et un comportement évitant les risques juridiques (pas de tête à tête sans témoins, vocabulaire précis et sans dérapage, non utilisation de l'humour, etc.)

  6. Un accueil respectueux : le(a) nouvel(le) embauché(e) devra être reçu dans une ambiance apte à le(a) mettre à l'aise sans lui faire sentir le moindre rejet. Toutes les références religieuses non islamiques devront être supprimées (croix apparaissant dans les logos, emploi des termes légaux "Noël" et "Pâques", etc.) et la cantine ou le snack éventuel devront proposer une nourriture agréée, des formations à l'apport de la diversité devront être organisées ainsi que des formations aux accommodements nécessaires pour respecter les différences culturelles.


Il ne s'agit là bien sûr que de quelques règles qui ne suffisent pas, et la lutte contre le racisme et toutes les discriminations ne doit souffrir d'aucune baisse d'intensité. Les associations subventionnées et les magistrats pourront vous aider voire vous signaler qui vous devez embaucher, et à quelles conditions.

©Philippe Gouillou



256

Evoweb

La société, sous l'angle évolutionniste.

La lecture préalable de Pourquoi les femmes des riches sont belles est requise, ou du moins une bonne connaissance générale du sujet : Axelrod, Buss, Dawkins, Geary, Hrdy...

De nombreux termes utilisés sont expliqués dans le Glossaire Evopsy.

Navigation

Twitter : evowebnet

Catégories

Archives