^

Pessimiste ?

29 Mai 05

Pessimiste ?

Permalink 00:38:48, Catégories: France, 530 mots
http://www.evoweb.net/blog/Pessimiste-.html

Lors d'un de mes voyages en Belgique l'année dernière, un Belge d'une quarantaine d'années m'avait fait la constatation suivante sur l'état de la démocratie là-haut :

"Nous sommes tellement infantilisés que si un jour un vote donnait un résultat non voulu, comme par exemple un parti d'extrême droite au pouvoir, ce que je ne souhaite pas, et bien je suis persuadé que le gouvernement nous dirait que "ce n'est pas grave, les électeurs se sont trompés, mais le gouvernement va corriger cette erreur, et un nouveau vote sera organisé""
Bien sûr, il me l'a bien précisé, c'était une image, une exagération, rien de plus ; mais vendredi 27 mai Valery Giscard d'Estaing a déclaré :

 

"ceux [les pays] qui n'ont pas voté la Constitution, on leur demandera de la revoter"
http://fr.news.yahoo.com/050527/5/4fqt5.html
Et Philip Webster and Charles Bremner écrivent dans le Times:
"He [Jacques Chirac] and other "yes" campaigners have said repeatedly during the campaign that there is no "Plan B"; if the treaty is rejected and that there would not be a second referendum.

But one option being discussed in senior diplomatic circles is for candidates in the French presidential election in 2007 to promise to ratify the treaty in parliament rather than by referendum."

http://www.timesonline.co.uk/article/0,,13509-1629946,00.html
Résumons : si, après tout ce que le gouvernement a fait pour les guider, les "imbéciles" (ou "moutons noirs") votent non, alors soit il y aura revote (jusqu'à acceptation ?) soit passage en force : "une option discutée dans les haut niveaux diplomatiques est que les candidats à l'élection présidentielle française de 2007 s'engagent à ratifier le traité par la voie parlementaire plutôt que par référendum".

Fondamentalement, si ces informations sont réelles, on est exactement dans ce que prédisait le Belge rencontré l'année dernière, et très proche de ce que j'écrivais ici le 20 décembre 2003 :
Aux carrefours, en France, on trouve souvent un bouton pressoir censé commander les feux tricolores, pour permettre aux piétons une traversée plus sûre et plus rapide de la route, leur donner un pouvoir sur celle-ci. On appuie, et bien sûr, il ne se passe généralement strictement rien.

Je me dis qu'il s'agit là d'une formation subtile à la démocratie : le peuple peut voter, et ça ne change généralement strictement rien.

arc20031214.htm#BlogID134
Là aussi il s'agissait d'une exagération, d'une image, d'un truc d'auteur pour mieux faire comprendre une idée. Mais j'ai tendance à penser que quand ces exagérations se réalisent, quand ce sont les pessimistes qui ont raison, alors c'est que les choses commencent à aller vraiment mal.

Je ne sais pas quel sera le résultat du vote dimanche soir (tout le monde semble parier sur le non), mais le déroulement de cette campagne aura à la fois montré et renforcé une rupture entre la "France du haut" et une partie conséquente de la population, rupture qui me parait plus importante encore que le vote en lui-même.

©Philippe Gouillou



138

Evoweb

La société, sous l'angle évolutionniste.

La lecture préalable de Pourquoi les femmes des riches sont belles est requise, ou du moins une bonne connaissance générale du sujet : Axelrod, Buss, Dawkins, Geary, Hrdy...

De nombreux termes utilisés sont expliqués dans le Glossaire Evopsy.

Navigation

Twitter : evowebnet

Catégories

Archives