^

Internet citoyen et solidaire

8 Oct 05

Internet citoyen et solidaire

Permalink 22:46:38, Catégories: France, Média, Sélection, 1744 mots
http://www.evoweb.net/blog/Internet-citoyen-et-solidaire.html


Novembre 2005
Les USA refusent de transférer la gestion des noms de domaine à l'ONU. Une immense campagne de presse est lancée dans les pays Arabes et la France pour dénoncer "l'atteinte américaine à la liberté des citoyens".

Décembre 2005
Un sondage montre que l'insécurité est maintenant la première source d'inquiétude des Français. Le Premier Ministre déclare avoir "compris le message fort des Français" et s'engage sur un renforcement de la lutte contre l'insécurité routière, notamment par une forte augmentation des amendes.

 

Mi-décembre 2005
Un accident d'autocar en Californie fait 13 morts et 17 blessés dont 1 Français. La presse française dénonce "les dangers de l'Amérique de Bush". Les manifestations spontannées contre l'ultra-libéralisme des USA se multiplient.

Janvier 2006
Le scandale "Oil For Terror" impliquant l'ONU et des haut-placés français revient à la Une des journaux mondiaux. La presse française parvient à occulter le sujet mais il se développe sur les blogs francophones.
Une grande soirée télévisée sur toutes les chaînes nationales est consacrée d'urgence à la dénonciation de la pornographie infantile sur Internet, et au besoin impératif d'un contrôle des accès.

Février 2006
Un nouveau décrêt définissant plus précisément l'Islamophobie est publié au journal officiel. L'obligation de sauvegarde des historiques de connexion par les fournisseurs d'accès passe à 5 ans.

Avril 2006
Les chiffres économiques américains sont excellents, et les entreprises françaises qui y sont implantées réalisent des bénéfices importants. Le Premier Ministre demande que l'intégralité de ces bénéfices soit rapatriés en France, et soumis aux impôts français.

Mai 2006
Les licenciements dus aux faillites et aux délocalisations se multiplient en France, et les indicateurs économiques font craindre une banqueroute. Le Gouvernement Français relance l'idée d'une taxe mondiale sur Internet pour soutenir le développement des pays pauvres.

Août 2006
Une loi est votée en France pour "Promouvoir un Internet solidaire et citoyen". Elle définit le cadre d'un "accès équitable à l'information" et interdit les blogs en définissant le monopole de la presse. Pour publier un article d'opinion, il faut désormais être titulaire d'une Carte de Presse auprès des journaux et media agréés par le gouvernement : Le Monde, Libération, L'Humanité, et une dizaine d'autres.

Septembre 2006
Avec la stabilisation de la situation Irakienne, le prix du pétrole a chuté et l'OPEP s'inquiète pour son avenir. La stratégie des dominos des néo-conservateurs américains commence à porter ses fruits, et de nombreux dictateurs sont sous pression. Les premières inculpations sont demandées sur le scandale "Oil for Terror", plusieurs officiels français étant dans la liste. La presse française omet encore de publier cette dernière information, mais dénonce "les ennemis de la solidarité internationale".
Les nouveaux programmes scolaires insistent sur le "développement d'une conscience citoyenne et solidaire chez les élèves". Concrètement, les programmes d'histoires sont simplifiés et réécrits, et Voltaire est supprimé du programme.

Mi-septembre 2006
Le décrêt d'application de la loi "Pour un Internet solidaire et citoyen" impose aux fournisseurs Internet de bloquer l'accès à une liste de sites, fournie et mise à jour par une commission "Internet responsable" spécialement créée, et de dénoncer tous ceux qui essaieraient de contourner les blocages. Une nouvelle taxe sur l'utilisation d'Internet est créée en France pour financer ces mesures de lutte contre le racisme.

Début octobre 2006
Plusieurs sociétés de développement informatique ferment leurs portes en France et se délocalisent à 100% en Europe de l'Est.

Mi-octobre 2006
La France relance l'idée d'un Sommet Mondial pour transférer le contrôle d'Internet à l'ONU : "afin d'assurer dans le monde entier un accès équitable de tous à l'information". Le Premier Ministre déclare : "Il ne faut pas qu'il existe une prime au vice et à la désinformation, les Français n'ont pas à souffrir d'une distorsion de la concurrence." Il dénonce le "dumping du vice". Ce message fort est salué par la presse.

Fin octobre 2006
Première mise en examen dans le cadre de la loi "Pour un Internet citoyen et solidaire" : un internaute français avait lors d'un séjour à l'étranger effectué une recherche sur Google.com au lieu de Google.fr. Il a été dénoncé, mais la presse s'inquiète des nombreux cas qui pourraient passer inaperçus, argument très fort en faveur d'un contrôle d'Internet au niveau mondial par l'ONU.
Une nouvelle définition officielle du "demandeur d'emploi" est appliquée, et leur nombre descend en dessous des 10% de la population active.

Novembre 2006
Un nouveau décrêt vient renforcer les termes d'application de la loi sur Internet avec effet rétroactif.

Décembre 2006
Suite aux très nombreux désabonnements, les fournisseurs d'accès à Internet annoncent à leur tour des plans sociaux. Le Premier Ministre demande une intervention de l'Europe pour empêcher "cette mise à la casse des salariés allant à l'encontre du développement d'Internet en France".

Février 2007
L'Arabie Saoudite et la France passent un accord financier promettant à cette dernière de tenir son calendrier de remboursement de la dette. On sait que cet accord comprend une réduction sur le prix du pétrole, mais le gouvernement la compense par une augmentation de la Taxe sur les Produits Pétroliers qu'il renomme "Taxe pour une énergie solidaire". Cet accord consacre "une intense amitié" et "une profonde communauté d'intérêts" entre les deux pays.

Mars 2007
Un nouveau décrêt contre le racisme et l'islamophobie impose un contrôle préalable par la commission "Internet responsable" de tout article devant être mis en ligne.
La loi sur les signes religieux à l'école est amendée pour autoriser "les signes de pudeur féminine".

Mai 2007
Au premier tour des Présidentielles, le candidat d'extrême droite arrive en tête, loin devant un candidat d'extrême gauche. Le Conseil Constitutionnel remarque des irrégularités, et annule le scrutin.

Juin 2007
Le nouveau premier tour des Présidentielles, permis par l'interdiction de se présenter du candidat d'extrême droite pour "non respect de la procédure électorale", montre un taux de participation inférieur à 25%. Le deuxième tour est annulé. La presse dénonce ceux qui y verraient une remise en cause de la démocratie en France, laquelle "sort au contraire renforcée de cette épreuve".

Juillet 2007
Après plusieurs semaines d'incertitude, un gouvernement d'union nationale associant la droite non extrêmiste (UMP et UDF) à l'ensemble de la gauche (Lutte Ouvrière, Parti Communiste, etc.) est mis en place en France. L'accord s'est fait sur le projet : "Une France plus solidaire, fière de ses impôts". Les trois premières mesures annoncées sont le retrait des troupes d'Afghanistan, la création d'une "Commission d'étude des nouveaux impôts solidaires" et la nationalisation des fournisseurs d'accès à Internet.

Septembre 2007
Lors d'un procès en correctionnelle, l'accusation insiste sur la non-utilisation d'Internet par le prévenu qui cherche à se justifier en critiquant la "censure" en France. La presse rebondit sur le sujet et remarque qu'en refusant Internet le prévenu s'exclut de toute intégration, mais nie que cela ait quelque chose à voir avec le fait qu'en n'utilisant pas Internet le prévenu ne pouvait pas être tracé par les services de police.
La charge de "propagation de fausse nouvelle" et "atteinte aux intérêts économiques du pays" est retenue contre le prévenu pour ses propos mensongers pouvant laisser croire à une restriction de la liberté d'expression en France.

Octobre 2007
Sur la pression de la Ligue Arabe et de son allié français, un nouveau sommet de l'ONU sur "la libération d'Internet de l'oppression Américaine" se tient à Rhyad. La Chine est invité d'honneur.

Novembre 2007
Internet 3, entièrement privé, est lancé aux USA. Beaucoup plus rapide et sécurisé, il est basé sur un tout nouveau système de gestion des noms de domaines, totalement indépendant des précédents. Son succès auprès des Universités et des entreprises est immédiat, et le public demande des accès. La nouvelle est occultée par la presse française.

Mars 2008
Le gouvernement américain accepte le transfert d'Internet 1 à l'ONU. Le Premier Ministre français se félicite d'"une nouvelle ère de solidarité, de citoyenneté, et de liberté".


©Philippe Gouillou



156
[...] AUSSI :World Wide (Web) Takeover DomainesInfo : SMSI : L'Europe cible les USA Sur Evoweb: 19 Oct 05 @ 19:46
[...] qu'il est nécessaire que l'ONU et les Gouvernements interviennent ! Voir : 5 Nov 05 @ 19:02
[...] qu'il est nécessaire que l'ONU et les Gouvernements interviennent ! Voir : 5 Nov 05 @ 19:02


Evoweb

La société, sous l'angle évolutionniste.

La lecture préalable de Pourquoi les femmes des riches sont belles est requise, ou du moins une bonne connaissance générale du sujet : Axelrod, Buss, Dawkins, Geary, Hrdy...

De nombreux termes utilisés sont expliqués dans le Glossaire Evopsy.

Navigation

Twitter : evowebnet

Catégories

Archives