^

Les intellectuels français ont été retrouvés !

Philippe Gouillou - 20 février 2004

Tags : Marketing - QI - Segmentation - propagande - Politique

A l'heure où 400.000 diplômés français ont déjà fui aux USA, et où même un ancien ministre parle de faire pareil, tout responsable marketing normalement constitué aura du mal à savoir où trouver les intellectuels restant en France. En existe-t-il encore ? Si oui : Où sont-ils ? Comment communiquer avec eux ?


Et bien grâce au "Journal du soir de référence" ils ont été retrouvés ! Si, si ! En fait c'était tout simple, il suffisait de frapper à la bonne porte, de se mettre à leur niveau : les "intellectuels français" lisent les magazines musicaux ! C'est en effet ce qui ressort d'un "Appel contre la guerre à l'intelligence" (après la guerre à la sagaie, à l'épée, au fusil, etc., voici maintenant une nouvelle démonstration de la course aux armements, voici la "guerre à l'intelligence" : il faut lutter contre) qui a été publié dans un magazine dit culturel, c'est-à-dire parlant de musique.

Le contenu est assez surprenant. Il y est ainsi affirmé dès la première phrase que le "doctorant précaire" est proche d'un "intermittent du spectacle" comme un "prof" est proche de ses "étudiants" "dans des salles vétustes et bondées" [1]. Je ne savais pas qu'il y avait une telle promiscuité entre les doctorants et les artistes : peut-être lors des manifestations violentes de ces derniers ?

En fait, cette proximité physique n'a rien de certain : le texte ne se veut pas une description, mais un "appel", une pétition qu'il faut signer. C'est la démocratie directe : la validité de son contenu dépendra directement du nombre de gens qui signeront. Pour mesurer la proximité, personnellement, j'aurais pas utilisé le vote : je ne m'imagine pas mesurer la hauteur du Mont-Blanc via une pétition. Mais là, il s'agit d'un appel qui s'adresse à des lecteurs de magazine musical : il faut bien se mettre au niveau de la cible.

Et les signataires ne vont pas voter que sur la proximité physique entre les doctorants et les artistes : l'appel contient énormément d'autres affirmations, elles aussi soumises à ce vote unique. C'est un package global qu'on est appelé à accepter. Par exemple, le signataire devra reconnaître que la situation culturelle en Angleterre a été irréversiblement détruite par Tatcher, et que les "emplois-jeunes" ne sont pas un esclavage moderne, mais sont nécessaires à la sauvegarde de la vie culturelle, etc. Il s'engagera à la fois contre "[u]ne politique de simplification des débats publics, de réduction de la complexité" sur l'affirmation que ce problème n'existe que "[d]epuis deux ans", et enfin qu'il est du au fait que "[l]e gouvernement Raffarin fait un usage simpliste et terrifiant des fameuses leçons du 21 avril" [2]. Rien de tel qu'une explication simpliste pour faire croire aux gens qu'ils ont compris la complexité !

Bien sûr, le texte est tellement réthorique qu'on peut lui faire dire tout et son contraire. Je suis loin d'être persuadé que les signataires ont compris ce pour quoi ils votaient. Mais il y a une chose dont je suis sûr, c'est que si c'est ça qu'on considère comme les intellectuels français, alors c'est nécessairement que la fuite des cerveaux (et/ou la chute du QI) a été beaucoup plus sévère que je le croyais. [3]

©Philippe Gouillou
20 février 2004

NOTES

  1. Dans la même phrase (la première) : "rien de plus proche d'un intermittent du spectacle qu'un doctorant précaire," ..., "rien de plus proche, dans des salles vétustes et bondées, qu'un prof et ses étudiants". Technique de manipulation classique qui consiste à jouer sur la répétition du même mot alors qu'il a des sens différents. Facile à démonter (il suffit de reprendre le texte en privilégiant un des sens : exactement ce que je fais ici), elle est cependant efficace quand elle est bien cachée au sein d'une phrase longue.

  2. 21 avril 2002 : Défaite historique du Premier Ministre sortant au premier tour (!) des élections présidentielles françaises. La gauche, désavouée, remet en question le principe même des élections et, ne pouvant faire voter les morts, envoie les adolescents (non votants) dans la rue.

  3. Voir aussi Contrepoison sur le sujet

MISES A JOUR :


Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2004) : "Les intellectuels français ont été retrouvés !". Evoweb. 20 février 2004. <http://www.evoweb.net/intellectuels-francais.htm>
[Les intellectuels français ont été retrouvés !](http://www.evoweb.net/intellectuels-francais.htm). Gouillou, Philippe. _Evoweb_. 20 février 2004