^

La fin d'un monde

Philippe Gouillou - 11 mars 2000

Tags : Différences Biologiques - Dérives

Doit-on continuer de cacher les dernières découvertes en psychologie ? Quels sont les risques sociaux ?


Une prise de conscience inévitable

La théorie évolutionniste, après avoir fédéré la biologie, permet maintenant une nouvelle approche des Sciences Humaines. Pour l'instant ces théories ne sont pas divulguées en France, qui n'a pas encore dépassé Freud, et où les magazines continuent à promouvoir le mythe de la prépondérance culturelle comme origine de nos comportements..

Pourtant, les preuves se sont accumulées et les données sont accessibles. Il arrivera bien un moment où la prise de conscience sera inévitable, et les conséquences sociales en seront dévastatrices.

Déjà, la plupart acceptent l'idée que les cerveaux des hommes et des femmes ne sont pas identiques, et qu'il suffit d'une modification du taux d'hormones sexuelles pour que le comportement change. Déjà, beaucoup comprennent les implications des avancées en génétique : les aliments modifiés génétiquement, le séquençage du génome humain (que certains veulent breveter), et le clonage ont mis en avant les risques de la génétique. Pourtant, quand il sera possible de choisir les gènes de ses enfants (très bientôt), qui refusera de céder aux sirènes de "l'amélioration génétique" ? Personne, ou presque...

Un risque de dérives

Beaucoup moins connues dans les pays francophones, les implications des découvertes récentes en psychologie et sociologie évolutionnistes sur notre manière de nous concevoir et d'appréhender le monde seront révolutionnaires. Décrire et expliquer les différences d'objectifs entre les femmes et les hommes est une chose (voir Pourquoi les femmes des riches sont belles), mais que se passera-t-il quand tout le monde aura pris conscience que :

  • Un grand nombre de nos comportements, attitudes, et capacités sont très fortement prédéterminés génétiquement : l'agressivité, l'intelligence, le degré de bonheur, les capacités sportives, qui on va aimer et quand, etc.

  • Les gens naissent différents et inégaux sur chacun de ces points

  • Les différentes ethnies présentent des combinaisons particulières et explicables de ces différents points

  • Des notions quantitatives simples permettent de prédire les types de sociétés, les guerres et les génocides

  • etc.

Il y aura très probablement beaucoup de dérives. Certains se tourneront vers des sectes pour essayer d'éviter cette prise de conscience (la Scientologie fait déjà campagne sur ce thème...), d'autres auront des poussées racistes, ou renieront le principe d'égalité en droits, et la société telle qu'on la connaît sera totalement remise en question.

Diffuser l'information

Peut-être est-il plus prudent de s'informer dès maintenant de ces découvertes, de prendre le temps de les assimiler, de les évaluer, de réfléchir à leurs implications ; dès maintenant, pas quand il sera trop tard.

Ce site est construit dans cet objectif.

Philippe Gouillou
11 mars 2000


Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2000) : "La fin d'un monde". Evoweb. 11 mars 2000. <http://www.evoweb.net/findunmonde.html>
[La fin d'un monde](http://www.evoweb.net/findunmonde.html). Gouillou, Philippe. _Evoweb_. 11 mars 2000