Hypothèse 53 : Principe de Précaution

©Philippe Gouillou - Mercredi 7 avril 2021

Tags : Hypothèses - Politique

Comment sauver le Principe de Précaution ?


center

— Monsieur le Président, nous avons un gros problème

— Oui, la mortalité de ce variant fait vraiment très peur, les chiffres nous ramènent à la Grande Peste

— Je ne parle pas de ça, Monsieur le Président, mais du problème de l'immunité

— Où est le problème ? On sait que les vaccins ne marchent pas contre ce variant, mais au moins ceux qui ont déjà été malades sont immunisés, c'est une bonne nouvelle, la seule même, pas un problème !

— Ben voilà, toute notre politique a été d'empêcher la population de tomber malade. On n'y a pas très bien réussi, bien sûr, mais c'était quand même notre objectif, vous l'avez très fréquemment affirmé, et vous aviez pris des mesures inédites pour y parvenir.

— Oui, et alors ?

— Comme avoir été malade aux premiers variants est le seul moyen connu d'être protégé contre celui-ci mortel, on peut nous accuser de ne pas avoir protégé la population, on aurait du au contraire faire en sorte que le maximum de monde s'immunise

— Mais on ne pouvait pas savoir !

— En fait si, un peu, un médecin en avait émis l'hypothèse, mais ce n'est pas là le point essentiel, c'est qu'on n'a pas respecté le Principe de Précaution, qui est constitutionnel, comme vous le savez

— C'est un raisonnement tordu, personne ne peut y penser, on ne savait pas, on a fait comme on pouvait, on ne risque rien

— Eh bien si, un tribunal a déjà accepté une plainte sur cette base. Bien sûr, nos arguments sont solides, nous ne serons pas condamnés, mais c'est justement là qu'est le problème.

— Expliquez...

— Nous allons devoir plaider que comme nous ne savions pas nous avons fait en fonction des informations disponibles. En face, ils plaideront que le but du Principe de Précaution est justement de se protéger de l'inconnu, que c'est son objectif, celui-la même que vous avez toujours défendu. Alors nous devrons démontrer que c'était impossible de le savoir, c'est-à-dire totalement détruire le fondement même du Principe, qui ne signifiera plus rien.

— Et ?

— Et non seulement nous serons ridicules, ce qui heureusement n'est pas mortel, surtout pas en politique, mais nous aurons nous même démontré que nous ne pourrons plus nous appuyer sur le Principe de Précaution pour éviter les procès sur les confinements, masques, et fermetures des boutiques.

— Aïe, vous avez raison, on est coincés dans un piège. Que proposez-vous comme stratégie ?

— Il est trop tard pour changer le Principe de Précaution, on ne peut pas le redéfinir, et on ne peut pas non plus faire passer une loi d'amnistie, personne ne la voterait. Notre seule chance est d'impliquer tout le monde, de faire savoir qu'on ne sera pas les seuls à tomber, que personne ose attaquer vraiment.

— Et comment ?

— Monsieur le Président, si vous le permettez, je vais demander à la TV de faire une émission historique sur les débuts de la crise. C'est tout simple : comme tout le monde a tout dit et son contraire, ce sera facile de bien sélectionner les discours de nos opposants qui vont dans notre sens, et il suffira de les mettre en parallèle avec nos actions, pour mettre en avant votre capacité d'écoute. Et à la fin de l'émission, vous interviendrez rapidement, juste pour dire sur le ton de la confidence que vous regrettez d'avoir trop écouté les avis extérieurs et pas assez suivi votre instinct.

©Philippe Gouillou - Mercredi 7 avril 2021


Hypothèses Récentes

Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2019) : "Hypothèse 53 : Principe de Précaution". Evoweb. Mercredi 7 avril 2021. http://www.evoweb.net/blog2/20210407-hypothese-53.htm
[Hypothèse 53 : Principe de Précaution](http://www.evoweb.net/blog2/20210407-hypothese-53.htm "Evoweb : Hypothèse 53 : Principe de Précaution (Mercredi 7 avril 2021)"). Gouillou, Philippe. *Evoweb*. Mercredi 7 avril 2021