Hypothèse 49 : Union nationale

©Philippe Gouillou - Lundi 10 août 2020

Tags : France - Hypothèses - Jihad - Politique

Le racisme ne passera pas.


center

"Le temps n'est pas aux débats mais à l'union dans l'urgence !" a répondu le Président à l'opposition qui demandait sa démission face au scandale le mettant directement en cause dans les événements actuels. "Pour survivre notre pays a besoin d'union, l'union ne peut se faire que dans la stabilité, et j'incarne la stabilité" a-t-il martelé lors de son discours aux accents fondateurs.

Les chroniqueurs politiques ont dans leur immense majorité abondé dans le sens du Président en ajoutant que les critiques de l'opposition apparaissaient particulièrement mal venues dans une situation aussi catastrophique. Seuls les supports d'extrême-droite raciste ont persévéré en essayant de faire croire que "celui qui est la cause de nos problèmes ne peut pas en être la solution", affirmation unanimement condamnée avec force par les défenseurs de la liberté d'opinion.

Le Président a maintenant main libre pour engager toutes les forces de l'ordre afin de faire cesser les manifestations s'opposant aux émeutiers. Le Ministre de l'Intérieur a tout de suite confirmé prendre les choses en main, avec le soutien de la Ministre de la Justice : "Le vrai danger c'est l'extrême-droite blanche qui refuse l'ouverture à l'autre : la justice sera implacable, le racisme ne passera pas". Il a également annoncé un renforcement de la protection policière des domiciles et résidences secondaires des élus, y compris de ceux et celles des chefs de l'opposition.

Ni le Président ni ses Ministres ne sont pour l'instant revenu sur ce qui a été le déclencheur des émeutes : le non-respect de sa promesse de promouvoir l'Islam comme "Religion d'État" et d'imposer le port du hijab à toutes les femmes à partir de 11 ans. Certains sources proches du Président ont cependant confirmé anonymement que des ordres seront donnés pour que la police considère comme acte raciste le non-port du hijab dans la rue, et le punisse par une amende de 135€.

Selon les derniers chiffres, les émeutes ont fait 834 viols et 337 morts depuis le début du mois.

Photo : Sèvres, 2005 - Wikimedia Commons

©Philippe Gouillou - Lundi 10 août 2020


Hypothèses Récentes

Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2019) : "Hypothèse 49 : Union nationale". Evoweb. Lundi 10 août 2020. http://www.evoweb.net/blog2/20200810-hypothese-49.htm
[Hypothèse 49 : Union nationale](http://www.evoweb.net/blog2/20200810-hypothese-49.htm "Evoweb : Hypothèse 49 : Union nationale (Lundi 10 août 2020)"). Gouillou, Philippe. *Evoweb*. Lundi 10 août 2020