Hypothèse 48 : Interdiction du bronzage

©Philippe Gouillou - Samedi 27 juin 2020

Tags : HBD - Hypothèses - Politique

Le bronzage est à la fois la marque d'un privilège blanc et une appropriation culturelle portant atteinte aux personnes racisées qui se retrouvent invisibilisées.


center

La question du bronzage des personnes d'origine européenne se pose à l'heure des engagements dans la lutte antiraciste. Réservé aux peaux claires, il symbolise en effet depuis plus de 80 ans les vacances, d'été comme d'hiver, et la bonne santé.

Le Gouvernement a tenu à y mettre une fin : "Le bronzage est à la fois la marque d'un privilège blanc et une appropriation culturelle portant atteinte aux personnes racisées qui se retrouvent invisibilisées. Le fait qu'il soit fréquemment valorisé est une insulte supplémentaire, c'est vraiment rajouter l'injure à la blessure, c'est un rappel permanent de l'esclavage", a expliqué la Ministre de La Diversité.

Devant l'urgence et l'importance de mettre un terme à ce comportement raciste, la Ministre a annoncé préparer une loi. L'idée est que des agentes de police spécialement formées pourront contrôler visuellement la couleur de la peau du visage et celle d'une zone du corps généralement cachée. L'amende sera d'un minimum de 135 €, les cas les plus graves pourront être puni d'une obligation de soin antiraciste.

Prévenant le risque d'inquiétudes, la Ministre a tout de suite rassuré : "Le contrôle sera obligatoirement réalisé par une femme, il n'y aura donc pas d'atteinte à l'intimité."

Comme du fait des contraintes parlementaires cette loi ne pourra pas être promulguée pour cet été qui a déjà commencé, le Gouvernement va lancer la semaine prochaine une grande campagne de sensibilisation.

"Il faut toujours expliquer clairement et simplement le sens et l'importance de notre mission de lutte contre le racisme des hommes blancs" a conclu la Ministre sous un tonnerre d'applaudissements.

Seule voix discordante dans une unanimité de soutiens, l'Association des Femmes Noires a regretté que la Ministre n'ait pas prévu une application différente selon le genre : "Le vrai problème n'est pas le bronzage, mais bien la valorisation de la blancheur de la peau féminine, et cette loi risque de la renforcer encore, au détriment une fois de plus des femmes de couleur, et notamment des femmes transsexuelles noires" a-t-elle indiqué dans un communiqué de presse où elle demande un contrôle antiraciste et antisexiste des fréquentations des hommes.

Image : Jari Jones, mannequin noire, grande taille, transgenre, lesbienne et activiste, égérie 2020 de Calvin Klein.

©Philippe Gouillou - Samedi 27 juin 2020


Hypothèses Récentes

Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2019) : "Hypothèse 48 : Interdiction du bronzage". Evoweb. Samedi 27 juin 2020. http://www.evoweb.net/blog2/20200627-hypothese-48.htm
[Hypothèse 48 : Interdiction du bronzage](http://www.evoweb.net/blog2/20200627-hypothese-48.htm "Evoweb : Hypothèse 48 : Interdiction du bronzage (Samedi 27 juin 2020)"). Gouillou, Philippe. *Evoweb*. Samedi 27 juin 2020