^

La justice peut maintenant vous tuer

©Philippe Gouillou - Samedi 13 juillet 2019

Tags : France - Justice - Politique

Vincent Lambert a été tué par la justice. Qui sera le prochain ?


center half

"Le Reichsleiter Bouhler et le docteur Brandt sont chargés de la responsabilité d'étendre le domaine de compétence de certains médecins, nommément désignés, afin que les patients qui, pour autant que l'entendement humain puisse en juger après un diagnostic des plus approfondis, sont considérés comme incurables aient droit à une mort miséricordieuse."
Adolf Hitler (1er septembre 1939)

"1981: abolition de la peine de mort pour les assassins.
2019: rétablissement de la peine de mort pour les innocents."

Jean Nicolas Boullenois (11 juillet 2019)

"Il n'y a aucun argument qui est aujourd'hui utilisé pour attenter à la vie de Vincent Lambert qui ne sera pas utilisable de manière massive."
Aldo Sterone (8 juillet 2019) : L’assassinat de Mr Vincent Lambert, YouTube10mn25s)

Le 11 juillet 2019, Vincent Lambert, lourdement handicapé, a été tué sur décision de justice. Il n'était pas coupable d'un crime, il ne menaçait personne, il n'était pas en fin de vie, il n'était même pas malade, il n'était pas inconscient, il n'avait pas besoin d'un traitement lourd ou de matériel médical coûteux pour survivre, mais il a été tué.

Ce qui signifie précisément que la justice s'est arrogée le droit de tuer quelqu'un.

Comme remarqué par Aldo Sterone (citation ci-dessus), les arguments utilisés pour tuer Vincent Lambert sont tellement en dehors des normes habituelles de la justice qu'on ne peut que s'interroger sur qui sera le prochain. Tous ceux qui sont dans le coma (ils sont en largement pire état et coûtent beaucoup plus cher) devront-ils être tués ? Les critères préférés seront-ils d'âge ? de sexe ? de coût ? d'origine ethnique ? de religion ? de taux d'imposition ? d'opinion politique ?

Mais, bien sûr, l'immense majorité des commentaires concernant cette affaire fortement médiatisée ont été très positifs : "c'est une libération", "ce n'était pas une vie", "c'est ce qu'il aurait voulu", etc. Ils sont très bien résumés par le dessin ci-dessus publié sur la Page Facebook : Nawak Illustrations(11 juillet 2019) accompagné du commentaire :

RIP Vincent Lambert.
Un calvaire de 11 ans prend fin aujourd'hui. Mes pensées vont à lui comme à ses proches. En espérant que la loi évolue pour éviter de tels drames à l'avenir... #Vincentlambert #Findevie

Quelles que soient ses préférences personnelles, on ne peut qu'être effrayé à la fois par les conséquences de cette décision de justice hors normes, et par le fait que tant et tant ne les perçoivent même pas.

©Philippe Gouillou - Samedi 13 juillet 2019


Sélection





















Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2013) : "La justice peut maintenant vous tuer". Evoweb. Samedi 13 juillet 2019. http://www.evoweb.net/blog2/20190713-vincent-lambert.htm
[La justice peut maintenant vous tuer](http://www.evoweb.net/blog2/20190713-vincent-lambert.htm "Evoweb : La justice peut maintenant vous tuer (Samedi 13 juillet 2019)"). Gouillou, Philippe. *Evoweb*. Samedi 13 juillet 2019