^

Hypothèse 13 : Réformes

©Philippe Gouillou - Lundi 1er juillet 2019

Tags : Hypothèses - Politique

Inertie.


center

— Vous serez réélu dès le premier tour, les sondages sont formels.

— Vous êtes sûr ? Il n'y a pas une forte marge d'erreur ?

— Oui, c'est certain. Nous savons tous quel crédit apporter aux sondages, mais là nous sommes sûrs qu'ils sont valides.

— Bien, voilà pour le positif, maintenant quels sont les points négatifs ?

— Il n'y en a pas, tout se passe pour le mieux. Il y a juste deux points que vous devez savoir. Le premier est que pour éviter que vous fassiez un score africain, qui vous détruirait sur la scène internationale, nous sommes en train de constituer des équipes de personnes fiables qui voteront contre vous.

— Bien. Et l'autre ?

— C'est justement ce qui fait qu'on est sûr des sondages : vous n'avez plus d'opposition.

— Il y a le temps ! Un opposant peut surgir à tout moment !

— Non, ce n'est pas une question de personne mais d'opposition. Elle n'existe plus, il n'y a que de l'apathie, tout le monde s'en fout.

— Comment ça ?

— Les gens vont voter pour vous parce que vous êtes le Président et que voter pour vous ne changera strictement rien.

— Mais je suis en train de mettre en place des réformes ambitieuses ! Dire que rien ne change est faux ! Le pays n'a jamais changé aussi vite, il faudrait qu'ils s'en rendent compte !

— Ils le savent très bien, mais justement. C'est comme une bille qui roule : le changement ce serait qu'elle s'arrête ou modifie sa trajectoire ; qu'elle continue sa course est de la stabilité, même si elle va très vite. Vos réformes sont prévues, ils savent que vous ne vous arrêterez pas, c'est de l'inertie pas du changement. Voter pour vous c'est ne pas changer la trajectoire, vous êtes le symbole du conservatisme.

— Mais mes réformes ne suffiront pas si elles ne provoquent pas de changements dans la population !

— Oui, mais comme je vous le disais ces changements font partie de l'inertie, rien de neuf. Vos réformes, c'est juste plus de la même chose, et c'est ce qu'ils demandent.

— Qu'est-ce que je peux faire ?

— Il ne faut surtout rien changer, continuer les réformes, faire comme si de rien n'était. Si on essaie de bouger la population, par exemple par une surprise, vous ne serez pas réélu et dans le chaos on ne peut pas savoir qui le serait.

— Il n'y a pas risque qu'un élement extérieur intervienne et provoque ce chaos ?

— Le risque est négligeable, l'information est trop contrôlée.

— Mais si mes réformes ne marchent pas, ils finiront bien par se révolter !

— Non. Il n'y a plus que les militants les plus engagés qui croient que vos réformes vont avoir le moindre effet positif. Pour tous les autres elles servent juste à détourner leur argent vers vos proches mais ils savent qu'ils n'y peuvent rien. Ils espèrent juste ne pas en être trop victimes, alors ils font profil bas, se taisent. Ils ont même accepté l'islamisation pour ne pas se faire remarquer.

— Mais on peut pas utiliser la communication pour les sortir de cette apathie ? Leur redonner envie ? Qu'ils vivent enfin ?

— Non, ça finirait par s'opposer à toutes les autres campagnes de propagande en cours, c'est trop dangereux. Vous devriez plutôt voir le côté positif : vous avez réussi ! Vous êtes le premier Président qui peut mettre en place son programme ! Vous êtes non seulement celui qui a su dépasser l'opposition Droite-Gauche, ce que personne n'était parvenu à faire, mais aussi celui qui a endormi toute opposition, ce qui n'était jamais arrivé. Et ça durera : pendant toute sa longue chute, le pays continuera de voter pour vous. Que pouviez-vous rêver de mieux ?

©Philippe Gouillou - Lundi 1er juillet 2019


Hypothèses





































Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2013) : "Hypothèse 13 : Réformes". Evoweb. Lundi 1er juillet 2019. http://www.evoweb.net/blog2/20190701-hypothese-13.htm
[Hypothèse 13 : Réformes](http://www.evoweb.net/blog2/20190701-hypothese-13.htm "Evoweb : Hypothèse 13 : Réformes (Lundi 1er juillet 2019)"). Gouillou, Philippe. *Evoweb*. Lundi 1er juillet 2019