^

Islamophobia vs. Racism : la timeline

©Philippe Gouillou - Dimanche 30 juin 2019

Tags : Histoire - Jihad - Propagande - Sélection

Les timelines d'utilisation des mots 'racism' et 'islamophobia' montrent que le New York Times les utilise proportionnellement beaucoup plus que les livres indexés par Ngram (118 fois plus pour 'islamophobia' en 2007), et que cette utilisation s'inscrit dans une évolution beaucoup plus large de montée en puissance de la vision collectiviste identitaire.


center

Le terme "islamophobie" existe en France depuis au moins 19101, mais n'a véritablement connu le succès que ces dernières décennies. Stricto senso il signifie peur de l'islam, mais avec une connotation pathologique, d'exagération. Lors de la naissance de la théocratie en Iran (1979), il a servi à accuser tous ceux qui refusaient la primauté de la sharia sur les Droits de l'Homme, sens qu'il a encore aujourd'hui. Mais les Frères Musulmans lui ont donné une nouvelle ampleur en le définissant comme un racisme, et cela avec le soutien de quasiment toute la Gauche.

La proposition de loi sur la lutte contre la haine sur Internet avait prévu en France de faire de l'islamophobie un délit équivalent au racisme, c’est-à-dire ouvrir la voie à l'interdiction de toute critique de la sharia et de toute défense des Droits de l'Homme (lesquels sont pourtant inscrits dans la Constitution), mais le 19 juin la rapporteure a remplacé le terme par "anti-musulman". Sur LCI, Anaïs Condomies (21 juin 2019) défend l'idée que ce revirement est du à l'extrême-droite qui ne comprendrait pas que le terme a évolué alors que le CCIF (Comité Contre l'Islamophobie en France) affirme ne pas vouloir interdire la critique de la religion islamique. Elle n'est pas seule dans ce combat puisque quelques semaines auparavant, toujours sur LCI et toujours en se référant au CCIF, Claire Cambier (4 avril 2019) avait critiqué Salman Rushdie et Eric Zemmour qui, selon elle, seraient totalement dépassés par les évolutions de la langue : on se croirait revenu au temps où Georges Marchais dénonçait "l'anti-communisme primaire" de ceux qui se permettaient la moindre critique de l'URSS.

New York Times

David Rozado a analysé tous les articles du New York Times (NYT) entre 1970 et 2018 et mis en ligne un outil permettant de générer les timelines d'utilisation des mots. J'en ai donc profité pour comparer "islamophobia" et "racism" sur cet outil, pour essayer de voir comment se traduit le lien entre ces deux concepts.

L'outil en ligne ne permet pas de chercher sur plusieurs mots à la fois, et chaque graphique a sa propre échelle. Il faut donc faire très attention quand on compare plusieurs mots, les graphiques ne se superposant pas forcément. De fait, si on accorde les échelles on obtient :

center

Ensuite, les courbes montrent les pourcentages d'utilisation des mots, pas leurs nombres d'utilisation dont les courbes diffèrent un peu :

center

Mais ces limites sont celles de toutes les timelines, il suffit de s'en souvenir.

Les resultats

Le terme "islamophobia" n'apparaît qu'à partir de 2004 sur le NYT et est fortement utilisé depuis 2010 (calcul sur les nombres d'utilisations) : center

La comparaison de ces courbes avec celle obtenue sur Google Books Ngram Viewer montre que le journal NYT apparaît très éloigné culturellement de ce qu'on trouve dans les livres anglophones, et cela doublement :

  1. Le terme islamophobia apparaît 18 ans plus tôt sur Ngram que dans le NYT (1984 vs. 2004) : center

  2. Mais dès qu'il l'utilise, le NYT utilise proportionnellement beaucoup plus le terme "islamophobia" que ce qu'on trouve sur Ngram, alors même qu'il utilise déjà le terme "racism" presque deux fois plus :

    2007 Racism Islamophobia Racism/Islamophobia
    NYT 0,0019090732203633000 0,0000339692743833688 56,20
    Ngram 0,0010925903000000000 0,0000002883000000000 3 789,77
    NYT/Ngram 1,75 117,83 1/67,43

    center

Commentaires

Le NYT a donc été très long à démarrer mais dès lors a su imposer le terme dans le débat. Il faudrait étudier les éventuels glissements de sens du terme "islamophobia" au cours des années (le NYT privilégie-t-il son sens originel ou son sens islamiste ?) mais la simple exposition du terme en lui-même est déjà un fait significatif.

On peut surtout comparer ces résultats à ceux obtenus par David Rozado sur de très nombreux mots. Il n'y a en effet pas qu'islamophobia qui a vu sa fréquence très fortement augmenter, mais tous les termes liés à l'identité (cliquer sur les images pour les agrandir).

La hausse d'utilisation du terme "islamophobia" par le plus grand journal du monde, quel que soit le sens qui lui est donné, s'inscrit donc dans un mouvement global : la montée d'une vision collectiviste identitaire de la société, où chacun est défini par son appartenance à une communauté (femme, blanc, homosexuel, musulman, etc.) et pas en tant qu'individu.

center center

Liens

Notes


  1. Je n'ai pas trouvé de référence plus ancienne que : Revue du monde musulman. Volume 11. Mission scientifique du Maroc. 1910
    center 

©Philippe Gouillou - Dimanche 30 juin 2019


Sélection





















Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2013) : "Islamophobia vs. Racism : la timeline". Evoweb. Dimanche 30 juin 2019. http://www.evoweb.net/blog2/20190630-islamophobia-nyt-timelines.htm
[Islamophobia vs. Racism : la timeline](http://www.evoweb.net/blog2/20190630-islamophobia-nyt-timelines.htm "Evoweb : Islamophobia vs. Racism : la timeline (Dimanche 30 juin 2019)"). Gouillou, Philippe. *Evoweb*. Dimanche 30 juin 2019