^

Non, les Données ne sont pas le pétrole d'aujourd'hui

©Philippe Gouillou - Mardi 5 mars 2019

Tags : Ailleurs - Economie

Sur Wired, Antonio García Martínez s'attaque aux projets de taxation des données personnelles en montrant que l'image Données = Pétrole ne tient pas.


center

A lire sur Wired : No, Data Is Not the New Oil.

Antonio García Martínez1 y critique l'image usuelle que la Data (les données) seraient le nouveau pétrole, et que les données personnelles devraient être taxées comme l'est le pétrole en Alaska.

Parmi ses arguments, il compare l'héritage hypothétique d'un tanker pétrolier plein à ras bord et celui (tout aussi hypothétique) d'un ensemble de disques durs contenant toutes les ventes d'Amazon. Les deux ont bien sûr une forte valeur, mais si le pétrole peut être revendu tel quel (il lui suffit d'appeler qui il faut pour le mettre sur le marché), les statistiques d'Amazon n'ont aucune valeur sans une infrastructure type Amazon autour. C’est-à-dire que le pétrole est fait pour être vendu, transporté, transféré, quand les données sont faites pour être exploitées en interne.

Ce n'est pas le seul argument, mais celui-ci suffit à détruire l'image, et donc toute justification au projet de taxation.

No, Data Is Not the New Oil. Antonio García Martínez. Wired. 26 février 2019

©Philippe Gouillou - Mardi 5 mars 2019


Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2019) : "Non, les Données ne sont pas le pétrole d'aujourd'hui". Evoweb. Mardi 5 mars 2019. <http://www.evoweb.net/blog2/20190305-data-new-oil.htm>
[Non, les Données ne sont pas le pétrole d'aujourd'hui](http://www.evoweb.net/blog2/20190305-data-new-oil.htm). Gouillou, Philippe. *Evoweb*. Mardi 5 mars 2019