^

Un monde 100% fake

©Philippe Gouillou - Dimanche 6 janvier 2019

Tags : Ailleurs - Brèves - Economie - Evopsy

Un article de Max Read montre que le développement d'Internet a mené à un monde 100% faux.


center

Fin décembre Max Read a publié sur New York Magazine un article fascinant dénonçant le monde Internet actuel et ses conséquences : tout est faux (fake).

Il remarque tout d'abord que toute l'économie Internet (publicité, etc.) est basée sur des statistiques qui ne peuvent pas être vraies : comme Internet ne permet pas le contrôle de la session (c'est sa force), on ne peut jamais être assuré de qui consulte un site web. En conséquence les chiffres qui nous sont communiqués sont nécessairement faux : une personne peut consulter le même site sur deux ordinateurs différents, à l'inverse le même ordinateur peut être utilisé par plusieurs personnes, et même quand l'accès est contrôlé par mot de passe, celui-ci peut avoir été communiqué à un autre, etc.

Mais ce n'est pas tout, les personnes aussi sont "fakes" :

Le Times a annoncé cette année que pendant une période de 2013 la moitié du trafic sur YouTube était constitué de "bots se faisant passer pour des humains", une proportion si élevée que les employées craignaient un point d'inflection après lequel les systèmes YouTube de détection du trafic frauduleux commenceraient à regarder les trafics des bots comme réels, et ceux des humains comme faux. Ils ont appelé cet événement hypothétique "l'inversion".1
Max Read

Et il continue : les entreprises sont fausses, le contenu est faux, nos politiques sont fausses. Et nous-mêmes, nous sommes faux.

Il conclut :

"Après tout, ce qui a disparu de l'Internet n'est pas la "vérité" mais la confiance : la perception que les personnes et objets que nous rencontrons sont tels qu'ils se présentent. Des années de croissance basée sur les statistiques, de système manipulateur lucratifs, et de places de marchés non régulées, ont créé un environnement il vaut mieux être faux en ligne - être fourbe et cynique, mentir et tricher, déformer et tordre la réalité - qu'être réel. Réparer cela exigerait une réforme culturelle et politique dans la Silicon Valley et autour du monde, mais c'est notre seul choix. Sinon nous finirons tous sur l'Internet robotisé de personnes fausses, de faux clicks, de faux sites, et de faux ordinateurs, où tout ce qui restera de réel ce seront les pubs."2
Max Read

Je ne suis pas forcément d'accord avec la solution qu'il propose (plus de régulation pourrait au contraire aggraver le problème), et cette obsession actuelle sur le "Fake" est trop liée à la propagande Démocrate pour se dédouaner de défaites électorales cuisantes, mais le diagnostic reste valide.

Rem : Stéphane Le Calme en a fait une synthèse en français, complétée de réactions d'autres acteurs du domaine.

Sources

Historique

Date Historique
3 mars 19 Orthographe
6 janv 19 1ère Mise en ligne

Notes


  1. Traduction personnelle depuis :

    "For a period of time in 2013, the Times reported this year, a full half of YouTube traffic was “bots masquerading as people,” a portion so high that employees feared an inflection point after which YouTube’s systems for detecting fraudulent traffic would begin to regard bot traffic as real and human traffic as fake. They called this hypothetical event “the Inversion.”"
    Max Read

  2. Traduction personnelle depuis :

    "What’s gone from the internet, after all, isn’t “truth,” but trust: the sense that the people and things we encounter are what they represent themselves to be. Years of metrics-driven growth, lucrative manipulative systems, and unregulated platform marketplaces, have created an environment where it makes more sense to be fake online — to be disingenuous and cynical, to lie and cheat, to misrepresent and distort — than it does to be real. Fixing that would require cultural and political reform in Silicon Valley and around the world, but it’s our only choice. Otherwise we’ll all end up on the bot internet of fake people, fake clicks, fake sites, and fake computers, where the only real thing is the ads."
    Max Read

©Philippe Gouillou - Dimanche 6 janvier 2019


Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2019) : "Un monde 100% fake". Evoweb. Dimanche 6 janvier 2019. <http://www.evoweb.net/blog2/20190106-tout-faux.htm>
[Un monde 100% fake](http://www.evoweb.net/blog2/20190106-tout-faux.htm). Gouillou, Philippe. *Evoweb*. Dimanche 6 janvier 2019