^

Les conditions de l’innovation

Philippe Gouillou - Jeudi 31 décembre 2015

Tags : Economie

Article paru page 3 du Monaco Business News n° 54 : quelles sont les conditions nécessaires au développement de Monaco en tant que centre d'innovations.


« Si j’ai vu si loin, c’est que j’étais monté sur des épaules de géants » Isaac Newton

Tout notre monde est de plus en plus transformé par les innovations. Si au cours de l’histoire les innovations de rupture ne se produisaient que très rarement et mettaient longtemps à se diffuser, nous en connaissons maintenant plusieurs par génération et leur impact est de plus en plus immédiat.

Les comparaisons historiques sont saisissantes. Ainsi quand en 1881, il fallait plus de 40 jours de voyage pour atteindre la plus grande partie du globe, le développement du train avait déjà permis de réduire cette durée à moins de 30 jours en 1914. De nos jours, l’avion l’a encore divisée à moins de 24 heures, tandis qu’Internet nous permet de communiquer partout en moins d’une seconde. Et le rythme s’accélère : nous nous préparons maintenant au développement de l’intelligence artificielle qui permettra les véhicules autonomes et les robots, et à la réécriture des fondations de la vie par les biotechnologies.

Or, les innovations ne font pas que transformer nos vies, elles modifient aussi tout notre environnement économique : selon leurs situations face aux découvertes, des entreprises se créent quand d’autres disparaissent et des pays s’enrichissent quand d’autres s’appauvrissent. C’est que les innovations exigent tout un environnement pour pouvoir s’épanouir.

Le développement de l’innovation demande tout d’abord un niveau de liberté économique suffisant, ainsi que le respect de la propriété, physique comme intellectuelle. Sans garantie et sans sécurité, l’inventeur n’investira pas et ses découvertes ne pourront pas atteindre leur plénitude.

Les contraintes financières sont importantes. Si la question de la répartition des budgets de recherche entre les secteurs privés et publics est débattue, les pays développés consacrent entre 2% et 3% de leur PIB à la R&D (Recherche et Développement), dont 60% d’origine privée aux USA. Pour ordre d’idées, un même taux à Monaco représenterait un investissement annuel de 125 Millions d’euros.

Le développement des innovations dépend encore plus directement des personnes. De très nombreuses études ont montré que le facteur le plus déterminant de la richesse économique d’un pays est l’importance de sa « classe créative ». Cette dernière est définie par son niveau intellectuel et des chercheurs ont pu quantifier le « capitalisme cognitif ». Des effets de seuils ont été démontrés : ce qui importe n’est pas le niveau intellectuel moyen d’un pays, mais celui de son élite cognitive, voire sa taille. La quantité a en effet un impact important au travers des effets de superlinéarité : la concentration des cerveaux augmente la productivité et l’innovativité de chacun d’entre eux. Le niveau cognitif n’est cependant pas tout : des caractéristiques qui y sont liées mais n’en dépendent pas entièrement sont également nécessaires. Parmi celles-ci, les plus importantes sont la créativité, la curiosité, la non-conformité, la persévérance, la capacité à prendre des risques, l’honnêteté, ...

Sur tous ces points la Principauté offre des avantages, aussi ses activités de recherche et développement, déjà importantes, pourront facilement être encouragées. Toutes les innovations ne changeront pas le monde autant que l’ont fait le train, l’avion ou Internet, mais ensemble elles créeront notre monde de demain. La recherche est en effet cumulative : comme l’avait si bien exprimé Isaac Newton, la découverte de chacun s’appuie sur celles qui ont été faites par d’autres.

Téléchargement

Cliquer sur l'image pour l'agrandir :


Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2015) : "Les conditions de l’innovation". Evoweb. Jeudi 31 décembre 2015. <http://www.evoweb.net/blog2/20151231-conditions-innovation.htm>
[Les conditions de l’innovation](http://www.evoweb.net/blog2/20151231-conditions-innovation.htm). Gouillou, Philippe. _Evoweb_. Jeudi 31 décembre 2015