^

France : le marketing du drapeau

Philippe Gouillou - Vendredi 27 novembre 2015

Tags : Marketing - Politique - France

Plus fort encore qu'en janvier : le gouvernement socialiste réussit à s'approprier l'univers marketing du Front National.


Les attentats de Janvier 2015 avaient permis au gouvernement socialiste d'imposer une très forte réduction des libertés. Les attentats de novembre vont bien sûr lui permettre de les restreindre plus encore, mais aussi et surtout de faire beaucoup plus fort : de récupérer tout l'univers marketing du Front National.

L'exemple

En 1981, la marque de café Jacques Vabre avait réussi à imposer son univers : un aventurier nommé El Gringo allait chercher le café le plus rare dans les montagnes andines les plus inaccessibles. Aussi, quand Nescafé a lancé sa publicité du petit train, qui se situait dans les mêmes montagnes et pour la même raison, beaucoup ont pensé que Nestlé faisait de la publicité pour Jacques Vabre. Mais Nescafé a continué, continué pendant des années, et a fini par récupérer tout l'univers de Jacques Vabre, dont la publicité El Gringo ne pouvait plus que vendre du Nescafé.

Avant

Jusqu'à ces derniers jours, l'idée même d'afficher un drapeau, ou même quoique ce soit qui puisse faire français, etait considéré comme pire que ringard, et menait automatiquement à des accusations de fascisme-racisme-nazisme-etc. Jacques Faizant le dénonçait déjà il y a quarante ans :

Jacques Faizant - 1975

En conséquence, le drapeau était devenu le symbole quasi exclusif du parti politique d'extrême-droite, le Front National (FN), le grand concurrent du Parti Socialiste.

Action

Les nouveaux attentats du 13 novembre, à quelques jours des élections régionales, auraient pu être fatals au gouvernement socialiste. Ils montrent en effet son échec patent : les restrictions des libertés et la lutte contre l'islamophobie mises en place après ceux de janvier avaient été justifiées par le but de les empêcher. Pire, tout ce que pouvait faire le gouvernement pour donner l'impression d'agir était de reprendre des idées défendues par le Front National, celles-la même que la presse de gauche avaient copieusement dénoncées comme fascistes-racistes-nazi-etc.

Heureusement pour lui, le gouvernement a d'excellents conseillers en communication qui ont su transformer cette déroute prévisible en victoire retentissante. Pour ce faire, ils ont simplement repris la stratégie utilisée par Nescafé contre Jacques Vabre, à la différence que, par manque de temps (les élections sont proches), ils ont concentré l'action en quelques moments forts :

IMAGE

Bien sûr, cette stratégie n'a été possible que parce qu'elle avait été préparée en avance par la presse de gauche. Il était en effet nécessaire de préalablement interdire toute critique et de réécrire le passé pour supprimer toute preuve. Aussi, dès le lendemain des attentats, Aude Lorriaux s'était insurgée dans Slate contre "la récupération" par la droite et l'extrême droite des attentats, et le lendemain France Inter avait réécrit un article de propagande trop visible (l'article d'origine est à gauche, la version réécrite le 15 novembre à droite) :

France Inter

Après

L'avenir dira bientôt combien d'élus socialistes auront été sauvés des urnes par cette stratégie : un succès en un temps si court serait remarquable. Mais même si l'effet est insuffisant pour les régionales, cette récupération aura du poids sur le long terme : le Front National s'est fait voler son emblème, il lui sera plus difficile de se développer.

Et surtout, cette communication sur les attentats et les actions liberticides de lutte contre l'islamophobie mises en place ne peuvent qu'encourager les jihadistes à recommencer. Il y aura donc d'autres attentats, de plus en plus fréquents sans doute, ce qui permettra au gouvernement de mettre en avant le drapeau et de restreindre encore plus les libertés, ce qui encouragera les attentats, etc., et cela à chaque fois en gagnant des voix face au Front National.

En termes marketing, c'est un exemple à enseigner.

Liens


Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2015) : "France : le marketing du drapeau". Evoweb. Vendredi 27 novembre 2015. <http://www.evoweb.net/blog2/20151127-marketing-drapeau.htm>
[France : le marketing du drapeau](http://www.evoweb.net/blog2/20151127-marketing-drapeau.htm). Gouillou, Philippe. _Evoweb_. Vendredi 27 novembre 2015