^

QI, émigration et immigration

17 Jul 04

QI, émigration et immigration

Permalink 22:18:48, Catégories: France, QI et Intelligence, 522 mots
http://www.evoweb.net/blog/QI--migration-et-immigration.html

La fuite des cerveaux européens a commencé à inquiéter officiellement l'année dernière. Récemment, l'Allemagne a voté une loi visant à faciliter l'immigration de cerveaux, et décourager l'immigration des non diplômés. Une telle loi ne semble pas à l'ordre du jour en France, mais j'ai voulu essayer d'estimer quel est l'impact sur le QI d'à la fois l'immigration et l'émigration, en fonction du QI des populations partantes et arrivantes, et de leur pourcentage de la population globale.

Imaginons que N% de la population, présentant un QI moyen de QI1 quitte le pays et soit remplacée par ce même N% présentant un QI moyen de QI2. Quel est l'impact sur le QI moyen de la population totale ?

 

Le calcul est simple (la formule est : [N * abs(Delta QI)]/100). Par exemple, si 1% de la population, ayant un QI verbal moyen de 115 est remplacée par le même nombre de 1%, mais de personnes montrant un QI moyen de 85, alors le calcul donne : [1 * abs(115-85)]/100 = [1 * 30]/100 = 0,3. C'est-à-dire seulement 0,3 points de QI moyen pour 1% de population remplacée.

Bien sûr les chiffres pris ne correspondent sans doute pas à la réalité. Dans le cas de la France et de l'Allemagne, les problèmes posés sont ceux de la fuite des cerveaux (QI moyen supérieur à 140) et de leur remplacement par partiellement ceux qui n'ont pas réussi à émigrer ailleurs. A l'opposé, le chiffre de 1% est surestimé : il correspondrait pour la France à un QI supérieur à 134, ou inférieur à 66. Ces chiffres hypothétiques ne sont donc à retenir que parce qu'ils permettent des calculs simples, rien de plus.


Il n'empêche que le résultat de 0,3 apparaît très faible, aussi pour mieux en mesurer l'impact, j'ai repris les calculs de La Griffe du Lion ("Smart Fraction Theory II", déjà présentée à "La fracture intellectuelle"). La Griffe a trouvé que ce qui compte, c'est le pourcentage de la population ayant un QI verbal supérieur à 105,58, et qu'un point de ce pourcentage correspond à environ $600 US de PIB/Tête 1998. La Griffe nous permet de répondre à la question suivante : quel est l'impact sur le PIB par tête de cette baisse de 0,3 QI pour un pays comme la France (QI moyen = 97) ?

Là encore le calcul est simple : avant l'échange de population (mêmes chiffres hypothétique que ci-dessus), le QI moyen global est de 97, et donc 28,4% de la population a un QI supérieur ou égal au seuil de 105,58 ; après l'échange, le QI moyen est maintenant de 96,7 (97 - 0,3) et 27,7% de la population atteint ou dépasse le seuil. L'écart est donc d'un peu moins de 0,7 (avant arrondi) qu'il reste à multiplier par $600 1998.

En synthèse, l'échange de 1% de la population, les partants ayant un QI verbal moyen de 115 et les arrivants un QI moyen de 85, provoque une baisse de 0,3 points du QI moyen, qui correspondent selon La Griffe du Lion à une baisse de 403 USD de PIB/Tête 1998 dans un pays comme la France. Pour 60 millions de personnes, le coût de cet échange hypothétique serait donc supérieur à 24 milliards de dollars 1998.

©Philippe Gouillou



77

Evoweb

La société, sous l'angle évolutionniste.

La lecture préalable de Pourquoi les femmes des riches sont belles est requise, ou du moins une bonne connaissance générale du sujet : Axelrod, Buss, Dawkins, Geary, Hrdy...

De nombreux termes utilisés sont expliqués dans le Glossaire Evopsy.

Navigation

Twitter : evowebnet

Catégories

Archives