^

Complicité d'antisémitisme masqué

4 Jun 05

Complicité d'antisémitisme masqué

Permalink 20:43:29, Catégories: Psychologie générale, France, Sélection, Bêtisier, 1338 mots
http://www.evoweb.net/blog/Complicit-d-antis-mitisme-masqu-.html

Dans certaines religions, le simple fait d'avoir une "mauvaise" pensée est aussi grave que l'accomplissement d'un acte interdit : Dieu voit tout, y compris les pensées, donc pour lui c'est pareil. En fait, Dieu est tellement efficace qu'il peut même voir les "pensées inconscientes" de quelqu'un : même si un individu ne pense pas quelque chose, il peut être coupable malgré tout, parce que Dieu sait mieux que lui. Et grâce à cette omniscience de Dieu, les humains pourront condamner le coupable à être brûlé, ou bien pendu, fouetté, lapidé. Heureusement que Dieu sait tout.

Comparativement, la justice française était jusqu'à maintenant très limitée : elle ne pouvait condamner que les actes, souffrant du manque de ce Dieu lui offrant l'accès aux "pensées" (conscientes ou non). Mais maintenant, grâce à la psychanalyse, la justice française peut découvrir ces délits qui n'existent nulle part, elle peut même s'attaquer aux délits "masqués", inconscients.

 

Jacques Bénesteau a publié fin 2002 l'excellent "Mensonges freudiens, histoire d'une désinformation séculaire" (éd. Mardaga) [1] qui a obtenu à l'unanimité le Grand Prix de la Société Française de l'Histoire de la Médecine en 2003. Malgré ce prix prestigieux, malgré l'importance du sujet, le livre ne créera pas ce hype qu'on aurait pu attendre dans la presse française. Certes, La Recherche en fera son livre du mois en décembre 2002, mais on n'a pas vu Le Monde, Libération, etc., tous ces journaux qui forgent la pensée unique modèle français, en parler.

Mais ce silence ne suffira pas : on n'attaque pas la psychanalyse en France impunément, il faut que cela se paie. Quand on voit ce que je me suis pris comme accusations délirantes pour avoir publié quelques années trop tôt quelques informations scientifiques, on imagine bien que Bénesteau devait être crucifié.

Ce sera Elizabeth Roudinesco qui s'en chargera. Elle publie dans "Les temps modernes" (revue créée par JP Sartre) un article accusateur : Freud était Juif, Bénesteau critique Freud, donc c'est que Bénesteau est antisémite, et c'est la marque de ce grand mouvement antisémite d'extrême-droite dont on ne parle pas assez, aussi elle conclut :

je souhaite [...] que l'on demeure vigilant en ce qui concerne l'autre antisémitisme dont on affirme un peu trop vite qu'il se serait éteint. Car c'est bien ici, en France, et nulle part ailleurs, dans la France de Freud et de Lacan, que s'accomplit sous nos yeux une jonction renouvelée entre ce qu'il y a de pire dans le scientisme et ce qu'il y a de plus abject dans le discours anti-freudien.

"Le Club de l'Horloge et la psychanalyse : chronique d'un antisémitisme masqué" (PDF)
Pour arriver à cette conclusion, Roudinesco multiplie les associations : critiquer Freud est être "révisioniste" [2], Bénesteau suit une "'méthodologie' [...] qui s'apparente à celle bien connue de Roger Garaudy dont le livre, Les Mythes fondateurs de la politique israélienne, fut retiré de la vente en France en 1995, en application de la loi Gayssot du 13 janvier 1990.", etc. Et elle le "prouve" par des interprêtations... qui ne correspondent pas au contenu de Mensonges freudiens [3].

Jacques Bénesteau, choqué par cette accusation d'antisémitisme, a porté plainte, et l'affaire devait être traitée le même jour, le 14 avril dernier, qu'une plainte du Club de l'Horloge concernant le même article. Les deux affaires étaient indépendantes, mais seront rassemblées pour donner une connotation politique à Bénesteau, puis finalement dissociées par le tribunal.

Le matin du procès (14 avril), L'Humanité, sous la plume de Laurent Mouloud, enfonce le clou, en inventant des "passages" inexistants :
Bénesteau avance que Freud, afin d'expliquer l'antipathie suscitée par ses théories, aurait inventé les persécutions dont il fut l'objet en tant que juif. L'antisémitisme ? Il n'existait pas, - selon l'auteur, dans la Vienne de cette époque... Un passage, parmi d'autres, qui fait bondir Élisabeth Roudinesco
En fait, non seulement ce "passage" n'existe pas, pas plus que les "autres", mais Bénesteau affirme l'inverse dans son livre... [3]

Mais voilà : devant un tribunal, qui s'intéresse aux faits, les passages inventés et les citations caviardées peuvent avoir un impact, mais ne garantissent pas le succès, une vérification par le juge pourrait tout faire tomber à l'eau. Et même pour accuser Bénesteau d'avoir des pensées antisémites non exprimées il faudrait un début d'élément de preuve.

Roudinesco a donc trouvé : puisque Bénesteau n'a rien écrit d'antisémite et que rien ne montre qu'il a des pensées antisémites, c'est qu'il est coupable d'antisémitisme inconscient, masqué. Seuls des psychanalystes, qui ont l'accès ex-clu-sif à l'inconscient, peuvent découvrir cet antisémitisme ! [4]

Bien sûr, le tribunal a validé en première instance cette innovation juridique : elle lui permet de faire croire à peu de frais qu'il lutte contre l'antisémitisme, dans les circonstances actuelles ça ne se refuse pas. Pascal Ceaux l'affirme triomphalement [5] dans Le Monde du 4 juin : "La psychanalyse emporte une victoire par K.-O." Et si la psychanalyse a gagné, devinez qui a perdu ? Tout le monde.

Pour ma part, ayant déjà été accusé de "national socialisme" par des Socialistes parce que je ne défends ni le socialisme ni le nationalisme, et de "racisme" parce que je refuse le "racisme positif", je m'attends maintenant à être accusé de "complicité d'antisémitisme masqué". A moins que ce ne soit d'autre chose : je ne suis pas psychanalyste, comment pourrais-je connaître tous les crimethoughts que je commets sans y penser ? Seule une Roudinesco ou équivalent peut juger ces choses-là : le pouvoir de Dieu, c'est réservé aux religieux [6].



NOTES :
  1. Sur Douance : Présentation de "Mensonges freudiens" et extrait (pp 9-16).

  2. Patrice Van Den Reysen commente : "n'est-il pas moralement abject de faire appel au sentiment d'horreur qu'exerce le génocide juif, pour de basses besognes comme la sauvegarde du totem de l'inconscient freudien et de la psychanalyse?"

  3. Lire "L'accusation d'antisémitisme et de révisionnisme comme instrument de disqualification et de terrorisme intellectuel contre les critiques de la psychanalyse et du freudisme." de Patrice Van den Reysen pour la démonstration.

  4. Patrice Van Den Reysen :
    "...être contre la psychanalyse et contre le freudisme, c'est être contre la "science juive", donc être un antisémite. Et si votre antisémitisme reste impossible à prouver par les faits, c'est donc qu'il est inconscient et qu'il avance masqué, comme le prétend madame Roudinesco. Mais dans ce cas, comment réfuter une telle accusation ? Car selon les freudiens, si je refuse une interprétation par la causalité inconsciente, c'est que je résiste à la théorie, et toute résistance est assimilée comme une confirmation de la théorie par les freudiens ! Le piège rhétorique se referme sur vous, et ne vous donne le choix, si l'on vous accuse d'antisémitisme inconscient, que, soit de vous taire, vous et vos critiques, soit de reconnaître la réalité coupable de vos pensées inconscientes."

    http://vdrp.chez.tiscali.fr/Antis_Psy.html


  5. Avec sur la colonne de droite de l'article, pour que tous les lecteurs soient bien persuadés de l'horreur de cet "antisémitisme masqué" : la carte des profanations de cimetière en France, et un encadré orange "Lire" :
      Thématique L'antisémitisme en France et en Europe
      Parmi les articles précédents
      Les faits Le conseil des ministres dissout un groupuscule néonazi alsacien 18.05.05
      Bilan Deux mineurs mis en examen après la profanation du cimetière juif de Sarreguemines 13.05.05
      Les faits Le cimetière juif de Sarreguemines a été profané 11.05.05
      Zoom Les enseignants luttent "avec leurs armes" 06.05.05
      Décryptage Des banlieues à l'Alsace, Michel Wieviorka décrit la diversité de l'antisémitisme contemporain 06.05.05


  6. Voir aussi : "Transfert de croyance. Note sur l'inoculation psychanalytique" Luis Carlos Fernández


©Philippe Gouillou



141
Trackback de: lasoudecaustique
Complicité d'antisémitisme masqué
Philippe Gouillou revient sur le sophisme sur lequel se fonde le jugement rendu par le tribunal correctionnel de Paris le 2 juin dernier.
5 Jun 05 @ 18:31


Evoweb

La société, sous l'angle évolutionniste.

La lecture préalable de Pourquoi les femmes des riches sont belles est requise, ou du moins une bonne connaissance générale du sujet : Axelrod, Buss, Dawkins, Geary, Hrdy...

De nombreux termes utilisés sont expliqués dans le Glossaire Evopsy.

Navigation

Twitter : evowebnet

Catégories

Archives